Archives par mot-clé : oeuvre

ART ET RESEAUX SOCIAUX- AI WEIWEI A VIENNE

L’artiste Chinois Ai Weiwei, né en 1957, sera exposé prochainement à Vienne du 14 juillet au 20 novembre 2016 pour une grande exposition intitulée « Translocation-Transformation ».

Pour la star chinoise de l’art contemporain, « tout est art et tout est politique ». Il ajoute « je ne me soucie pas de savoir si ce que je fais relève ou non de ce que l’on appelle l’art. Mon but est de communiquer avec le regardeur ».  (Magazine M, 9 janvier 2016 « L’art du combat ».

Après avoir été emprisonné à Pékin, il a fuit pour s’installer à Berlin. Il enseigne à l’Université des Arts de Berlin. Le 12 mai 2008, un tremblement de terre a frappé la région de Sichuan qui a tué 90 000 personnes et a entraîné le déplacement de la population. La police chinoise a rendu le blog de l’artiste inaccessible car il avait publié les noms des jeunes victimes du séisme. Il dénonçait, en outre, les conditions de construction des bâtiments et la corruption des entreprises et des politiques. Face à la censure, il décide de créer. Une journaliste réalise un documentaire « Never Sorry » sur son combat politique.  Alison Klayman recevra de nombreuses distinctions pour son travail qui sera salué par la critique internationale en 2012 et 2013. Vous pouvez consulter sur ce site Internet les informations concernant « Ai Weiwei, Never Sorry » http://www.aiweiweineversorry.com

De son emprisonnement, il tire les scènes SACRED, un diaporama autobiographique qui a été exposé à la Biennale de Venise en 2013. Rappelons qu’en 2010, une de ses oeuvres a été détruite car il était considéré comme « dangereux » : son image était appréciée par les jeunes qui le suivaient sur Internet et les réseaux sociaux. Il décide de récupérer les débris de son oeuvre et de reconstruire une oeuvre qui sera exposée en 2015 à la Royal Academy of Arts à Londres. Aucun grand musée parisien ne l’exposera. Ses grands cerfs-volants d’oiseaux et des dragons en fibres de bambou ont toutefois été exposés au Bon Marché au début de l’année 2016.

L’artiste chinois nourrit une grande admiration pour Marcel Duchamp et le ready-Made mais il indique que le déclic artistique a surtout été produit par Internet qui marque un tournant dans son art. Il déclare qu’Internet a tout changé dans sa vie. « Il m’a nourri, m’a ouvert des espaces où je n’aurais jamais imaginé aller ». Il ajoute dans cette interview pour M, le magazine du Monde, publiée en début d’année, qu’avant 40 ans, et l’accès à Internet en 2000, il était sans direction. L’artiste considère qu’il doit beaucoup aux réseaux sociaux qui sont sources d’inspiration. Ils l’aident à comprendre le monde qui l’entoure, à avoir conscience de la souffrance pour la transformer en art et faire de ce dernier un pouvoir.

L’exposition à Vienne qui débutera le 14 juillet 2016 témoigne de son engagement pour les réfugiés. Vous pouvez consulter ce site Internet pour plus d’informations sur l’exposition http://aiww.21erhaus.at/?gclid=CO_H58yWm80CFbgy0wodJbMHIA